☀︎
Notes de lecture 2012

Note de lecture : « Vidéos » (Fabrice Pataut)

L’enlèvement d’un adolescent à Los Angeles en déroutante nouvelle menée avec brio.

x

vidéos

Publiée en 2003 aux éditions du Rocher, une étonnante nouvelle de Fabrice Pataut, sur ce terrain de Los Angeles qu’il connaît, affectionne et retrouvera longuement dans son envoûtant roman « Reconquêtes ».

Ici, 60 pages bien denses pour dire l’insidieuse folie qui s’installe dans un ménage d’apparence ordinaire après l’enlèvement de leur enfant, mois après mois.

« Neil avait disparu depuis six mois sans laisser de trace lorsque le facteur remit le premier colis en main propre à madame Pendergast. Il s’agissait d’un paquet rectangulaire enveloppé dans du papier kraft, affranchi au tarif lent, sans adresse d’expéditeur, avec le nom des destinataires écrit au milieu en petits caractères d’imprimerie. »

Une progression dramatique déroutante, avec un maniement minutieux des flashbacks, des imaginations et des moments « présents », pour aboutir à un final qui vous laissera normalement tout interdit.

Ajout avril 2014 : une version alternative de cette nouvelle, à la fois plus courte et avec un angle en partie différent, est proposée dans le recueil « Le cas Perenfeld » paru en mars 2014.

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

x

15879_fabricepataut14dr

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Discussion

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Note de lecture : "Le cas Perenfeld" (Fabrice Pataut) | Charybde 2 : le Blog - 21 avril 2014

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :