☀︎
Notes de lecture 2012

Note de lecture : « Stonemouth » (Iain Banks)

Un nouveau Banks « écossais », rusé et poignant. Enterrement des amitiés et quêtes d’amour.

x

LECTURE À PARTIR DE LA VERSION ORIGINALE

(La traduction française de Patrick Imbert est disponible depuis le 2 mai 2014 chez Calmann-Lévy).

Stonemouth

Publié en 2012, il y a quelques mois, ce nouveau Iain Banks (sans M.), son quatorzième et avant-dernier roman hors science-fiction, provoque bien entendu une nouvelle bouffée de plaisir, et toujours ce sourd regret que la « non-SF » de mon Écossais préféré ne soit pas davantage traduite en France.

x

À Stonemouth, fictivement quelque part entre Edinburgh, Dundee et Inverness, deux familles, les Murston et les MacAvett, contrôlent depuis quelques dizaines d’années les activités illégales (majoritairement le trafic de drogue), tout en étant clairement identifiées par leurs activités respectables, pêcheries ou importations… À l’occasion de l’enterrement du grand-père Murston, le narrateur, jeune architecte spécialisé dans la « mise en lumière » de projets aux quatre coins de la planète, bien que basé à Londres, revient pour la première fois dans sa ville natale, dont il fut ignominieusement « chassé » cinq ans plus tôt, après qu’un scandale qui ne nous sera révélé que très progressivement ait détruit in extremis son mariage projeté avec la fille aînée des Murston…

x

Résonnant fortement avec les intrications des traumatismes d’enfance si brillamment mises en scène dans « The Crow Road » (1992) ou dans « A Steep Approach to Garbadale » (2007), une fenêtre ouverte quelques jours, fascinante et poignante, avec toujours cet humour noir et cette ruse qui m’enchantent chez Banks, au milieu des amitiés d’enfance dont la solidité s’éprouve maintenant, et des quêtes incertaines de l’amour…

x

stonemouith1001books

 » ‘I need the exercise,’ I tell him, and keep on walking. I’m not looking at him but I hear what might be a snort. He says something to the driver and the van stops. I leave it behind as I keep on walking.
After a few moments I hear doors slamming. Three slams. Shit, I have time to think.
Then, while I’m paranoid-fantasising about being picked up and thrown off the bridge by three guys, one of whom I somehow missed, the van’s engine roars and it comes tearing past me, transmission whining even louder. I wonder if – as I tumble towards the waves – I’ll have time to get the iPhone out, hit Facebook and change my status to ‘Dead’. The wee yellow van jerks to a stop and the passenger door is opened. »

x

« Before I ever got to know the Murstons or got invited to their house, a gang of us set off on an expedition to check the place out one sunny Sunday afternoon. There was me, Dom Lennot, Al Dunn, Wee Malky and Bodie Ferguson. We were almost but not quite past the age of playing soldiers, and we might have been indulging in a outdoor version of Laser Quest (the town’s own indoor arena, in an old bingo hall that had once been a cinema, had opened and closed within a year), or Paintball Frenzy (we were too young to use the real thing, on a farm near Finlassen) or possibly we were re-enacting some combat game. I wasn’t allowed any computer games at home at the time so I got to play only on other kids’ machines, but maybe it was Call of Duty, if that existed at the time, so perhaps we were US Special Forces moving stealthily in on a Taliban leader’s compound, equally likely, we were mujahedin sneaking up on a US Marine base – we were kind of promiscuous that way. »

Ce qu’en dit (en anglais) Stuart Kelly dans The Guardian est ici, ce qu’en dit (en anglais aussi) Robert Epstein dans The Independent est , et ce qu’en dit (toujours en anglais) Tom Adair dans The Scotsman est là-bas.

Pour acheter le livre (disponible en français depuis le 2 lai 2014) chez Charybde, c’est ici.

x

banksiain-0018

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :