☀︎
Notes de lecture 2012

Note de lecture : « Haine 7 » (Jean-Luc Manet)

Une sourde pulsation rock pour accompagner le malheur d’une vie qui se vide, triplement fauchée.

x

haine 7

Publiée début 2012 par les dynamiques éditions Antidata, la nouvelle « Haine 7 », de l’écrivain et critique rock Jean-Luc Manet retrace en une soixantaine de pages superbement illustrées par Emmanuel Gross le bref parcours d’une jeune ex-punkette, fuyant la misère et les loyers parisiens pour vivre avec son compagnon en bordure de la redoutable nationale au trafic incessant et occasionnellement mortel, surtout pour les enfants… Désolation, fuite, et fin d’un parcours dans le quartier parisien Bastille-Arsenal…

x

Une vignette minimaliste, sur des riffs rock effrénés, qui rappelle un peu, par son ambiance, les plus sombres enquêtes parisiennes de la journaliste rock Mona Cabriole, mais qui, servie par une écriture d’une grande justesse, parvient à camper en peu de phrases de beaux portraits de personnes abîmées par la vie, d’un journaliste poussif et généreux à un clochard au grand cœur, en passant par un inspecteur de police délicat… Une pulsation ininterrompue, qui fait mal du début à la fin.

x

« La Nationale 7 n’avait pas fait dans le détail. Jeanne et Hugo : laminés trois ans auparavant. Le petit Paul : porté en terre le matin même.
Les rugissements d’un semi-remorque cyclopéen lui résumèrent d’un coup ses dix dernières années. Elle tira la porte sans même la verrouiller. À peine si elle eut un regard pour la rambarde de sécurité installée par la DDE le mois précédent. Déjà un autre tonnerre sur roues affolait ses cheveux sombres en un essaim sauvage, dressé à mordre et à vous fouetter les yeux. Elle attendit quelques secondes que la marée brune retombe, insuffla un filet d’air, et prit son élan pour jeter l’énorme sac en bandoulière sur son épaule droite. Elle chancela un instant, se redressa vaguement, avant de se résoudre à adopter une posture de guingois. Comme si la vie n’avait pas suffi à la faire plier. »

Ce qu’on en dit fort joliment dans les Chroniques kurtziennes est ici. Et le billet de Julien Védrenne sur k-libre est .

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

x

Jean-Luc Manet, journaliste, critique rock, écrivain. 2012.

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :