☀︎
Notes de lecture 2014

Note de lecture : « Le prestige » (Christopher Priest)

Bienvenue dans la Magie de la Machine !

xxx

le prestige

Publié en 1995, traduit en français en 2001 par Michelle Charrier aux Lunes d’Encre de Denoël, le neuvième roman de Christopher Priest (si l’on ne compte pas ses quelques novellisations de films), couronné du World Fantasy Award 1996, fut sans doute celui de la consécration. Comme souvent, on regrettera (un peu) que cette consécration reste encore aujourd’hui « uniquement » celle d’un écrivain de science-fiction, de fantasy et de fantastique, à part peut-être au Royaume-Uni, alors que Christopher Priest, à l’instar de nombre de ses « collègues », à l’intérieur d’un genre ou non, écrit avant tout de très grands romans. Ce qui montre une fois de plus la myopie fondamentale de tous les fabricants de barrières, mais bon, c’est une autre histoire, presque à part entière, cela…

A la charnière des dix-neuvième et vingtième siècles à Londres, deux magiciens, prestidigitateurs, illusionnistes, à la suite d’une banale rivalité et de quelques précoces malentendus, se sont déchaînés durant plusieurs années en une féroce guerre, déployant intelligence et énergie à percer le secret des meilleurs tours et numéros de l’autre (tout particulièrement les clous respectifs de leurs spectacles, tournant tous deux autour du transport apparemment instantané de l’artiste à l’autre bout de la scène), cherchant chaque fois que possible à rabaisser, ridiculiser, voire saboter les succès de l’adversaire. De nos jours, les descendants des deux ennemis jurés vont devoir affronter les effets à distance de ce conflit datant de presque un siècle.

houdini cuts

Christopher Priest a composé son roman avec une infinie minutie, dont les ressorts restent soigneusement cachés, proposant des fragments de journaux intimes dont les rédacteurs annoncent haut et fort « Rien dans les mains, rien dans les poches » tout en clamant par avance qu’ils sont illusionnistes, et que le lecteur n’y verra donc que du feu. La littérature se fait ainsi magie en action : tout est sur la scène, on peut inspecter les recoins, tels les volontaires tirés du public au début du numéro, on ne détectera rien – ou vraiment pas grand-chose – de suspect, et pourtant le tour a lieu, ses effets sont spectaculaires, et son prestige – selon le terme technique en vigueur au sein du métier (voir extrait ci-dessous) -, énorme !

Harry Houdini

C’est au lecteur qu’il convient, sans doute sans espoir à la première lecture, de jauger les miroirs et les doubles fonds qui sont nécessairement dissimulés au cœur du spectacle, car, voyons, ça ne peut pas être vraiment magique, tout de même ? Et en effet, bien que le roman ait été classé (manies éditoriales) en « fantasy », il n’a rien au fond qui soit particulièrement du genre fantastique ou science-fiction, même si bien entendu, la présence dans le décor du physicien électricien Nikola Tesla (quinze ans avant que Jean Échenoz ne le convoque pour son « Des éclairs ») aura de quoi, tout de même, faire réfléchir… Alors que les effets spéciaux et les feux d’artifices sont concentrés sur la scène du récit, la narration elle-même est subtile, discrète, victorienne en diable, tout en insufflant tout au long infiniment plus de vapeur et de punkitude que la grande majorité des écrits se réclamant habituellement de l’étiquette « steampunk ».

Un très grand roman, intelligent, charmeur et spectaculaire à sa façon, à recommander également tout particulièrement aux lectrices et aux lecteurs qui hésitent quelque peu à aborder des écrivains « spécialisés » de science-fiction, fantasy et fantastique.

CP-17-May-2011

« Une illusion se divise en trois étapes. Tout d’abord, les préparatifs, qui permettent d’esquisser, de laisser deviner ou d’expliquer la nature de la tentative à venir. Les accessoires sont visibles. Des volontaires appartenant au public participent parfois à ce prélude, au cours duquel le magicien dispense autant de renseignements trompeurs qu’il lui est possible. L’exécution, qui, pour susciter le spectacle de la magie, associe une vie passée à s’entraîner au don inné de comédien du prestidigitateur. Enfin, la dernière étape, aussi appelée effet ou prestige, qui est le produit de la magie. Si l’illusionniste tire un lapin de son chapeau, l’animal, apparemment dépourvu de toute existence avant l’exécution du tour, peut être qualifié de prestige de ce tour. »

Prestige

« Comment est-ce possible ? À vrai dire, une telle réussite nécessite des années de pratique. Il y a un truc, bien sûr, qu’il m’est impossible de révéler, car les Anneaux Chinois restent un tour très apprécié et souvent réalisé. On ne le juge pas sur son secret apparemment miraculeux mais sur le talent, l’habileté, la mise en scène qui président à son exécution. Prenez maintenant un autre magicien, qui accomplirait la même illusion en usant du même secret mais qui prétendrait unir et désunir les anneaux par sorcellerie. Son numéro ne serait-il pas jugé différemment ? L’homme ne serait pas qualifié de talentueux mais de mage aux pouvoirs mystiques. Ce ne serait pas un simple artiste de music-hall mais un faiseur de miracles, capable de braver les lois de la nature. Si je me trouvais là, ainsi que n’importe quel autre prestidigitateur professionnel, je serais dans l’obligation d’avertir le public : « Ce n’est qu’un truc. Les anneaux ne sont pas tels qu’ils le semblent. Vous n’avez pas vu ce que vous avez cru voir. » A quoi le faiseur de miracles répondrait (mensonger) : « Je viens de montrer aux spectateurs des forces surnaturelles en action. Puisque vous prétendez qu’il s’agit d’un simple tour de passe-passe, expliquez-nous donc quel en est le secret. » Et je resterais sans voix. Je ne pourrais dévoiler les mécanismes d’un tour, prisonnier que je suis de ma déontologie professionnelle. Le miracle resterait donc en apparence miraculeux. »

« Le Prestige » dans feu le Cafard Cosmique, c’est ici.

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

xxx

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Discussion

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Information : une promotion sur 250 livres d’occasion chez Charybde. | Charybde 2 : le Blog - 21 mars 2014

  2. Pingback: Note de lecture : "Le glamour" (Christopher Priest) | Charybde 2 : le Blog - 31 mars 2014

  3. Pingback: Note de lecture : "La séparation" (Christopher Priest) | Charybde 2 : le Blog - 16 avril 2014

  4. Pingback: Note de lecture : "Le monde inverti" (Christopher Priest) | Charybde 2 : le Blog - 23 avril 2014

  5. Pingback: Note de lecture : « Le testament du Magicien Ténor  (César Aira) | «Charybde 2 : le Blog - 18 février 2015

  6. Pingback: Note de lecture bis : « Archives du vent  (Pierre Cendors) | «Charybde 27 : le Blog - 2 octobre 2015

  7. Pingback: Note de lecture : « Scores: Reviews 1993-2003  (John Clute) | «Charybde 27 : le Blog - 6 novembre 2015

  8. Pingback: Note de lecture : « Petite histoire du spectacle industriel  (Patrick Bouvet) | «Charybde 27 : le Blog - 3 avril 2017

  9. Pingback: Note de lecture : « Roman fleuve  (Antoine Piazza) | «Charybde 27 : le Blog - 18 août 2017

  10. Pingback: Note de lecture : « Complications  (Nina Allan) | «Charybde 27 : le Blog - 21 août 2017

  11. Pingback: Note de lecture : « La société des faux visages  (Xavier Mauméjean) | «Charybde 27 : le Blog - 25 septembre 2017

  12. Pingback: Note de lecture : « L’intuitionniste  (Colson Whitehead) | «Charybde 27 : le Blog - 9 octobre 2017

  13. Pingback: Note de lecture : « Wing of Light  (Matt Bialer) | «Charybde 27 : le Blog - 5 février 2018

  14. Pingback: Note de lecture : « Issa Elohim  (Laurent Kloetzer) | «Charybde 27 : le Blog - 12 mars 2018

  15. Pingback: Note de lecture : « Bibliothèque de l’Entre-Mondes  (Francis Berthelot) | «Charybde 27 : le Blog - 4 juillet 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :