☀︎
Notes de lecture 2012

Note de lecture : « Les instructions » (Adam Levin)

Mille pages du bréviaire d’un surdoué de dix ans construisant une authentique insurrection à Chicago.

xxx

les instructions

Premier roman de l’Américain Adam Levin, paru en 2010, publié en français en 2011 par les éditions Inculte dans une traduction de Barbara Schmidt et Maxime Berrée, ce dense travail de 1 050 pages raconte dans le détail quatre jours de novembre 2006 de la vie d’un gamin surdoué de dix ans, extrêmement intelligent, incroyablement érudit en matière de religion juive (il préfère dire, pour des raisons qui apparaîtront au cours de la narration, « israélite »), affligé par ailleurs de certains troubles du comportement, et renvoyé de plusieurs écoles avant de se retrouver inscrit au collège d’Aptakisic, dans la banlieue de Chicago, dans le cadre d’un programme spécial pour jeunes « difficiles », appelé CAGE…

Présentées comme le texte sacré écrit par le jeune Gurion, « messie potentiel », à destination de ses adeptes (jeunes érudits d’autres écoles israélites de Chicago comme autres élèves plus ou moins « à difficultés » scolarisés à Aptakisic), « les Instructions » exploitent avec brio toutes les ressources techniques de l’écriture romanesque post-moderne (polyphonisme exacerbé, jeux avec les points de vue et la fiabilité du narrateur, utilisation de pièces jointes et de notes de bas de page, plans griffonnés, variations étourdissantes des registres de langage,…), sans jamais perdre de vue la logique narrative conduisant à une minutieuse insurrection, tout à fait réelle, et à une apothéose finale, que l’on se gardera bien de dévoiler, dont la nature fantasmatique et le caractère totalement ouvert (des dizaines de fins supposées, imaginées, rêvées ou simplement rumorisées, s’entrechoquent dans les dernières pages) poseront question jusqu’au bout.

instructions US

Tout à la fois grand roman d’apprentissage et de découverte de l’adolescence, redoutable exacerbation de « L’attrape-cœurs », relecture rusée du collectif adolescent semi-militarisé à la « Stratégie Ender », profonde réflexion, décapante, sur le lien entre religion et violence et sur le pouvoir de l’intelligence et du charisme langagier, variation sur l’influence parentale (à travers les figures astucieuses d’un père juif athée, avocat défenseur des droits et notamment de ceux des groupuscules néo-nazis, et d’une mère juive éthiopienne, ex-recrue des forces spéciales israéliennes), ce récit extraordinaire, malgré sa taille imposante, ne comporte quasiment pas de vain ou de superflu, et multiplie au contraire à loisir les « morceaux de bravoure », rieurs, hallucinés ou torturés, appelant la relecture…

Parmi les dizaines de citations emblématiques imaginables, je retiens celle-ci : « Sa tactique me faisait penser à ce vers de Lauryn Hill que Flowers aimait : « Même après toute ma logique et ma théorie, j’ajoute un fils de pute pour que vous m’écoutiez, frères ignorants. » Lauryn ne vous raconte pas seulement ce qu’elle fait, mais en vous le racontant, elle FAIT ce qu’elle vous dit qu’elle fait. Elle construit la vérité en la disant. »

Choc littéraire majeur en ce début 2012 !

Un bon entretien avec l’auteur se trouve dans Vogue, ici. Un autre, excellent, réalisé par Mathilde Janin pour Standards and More, est . Ce qu’en dit fort pertinemment l’ami Jules Abdaloff, sur son ancien blog, est là-bas.

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

xxx

adam-levin-display

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :