☀︎
Notes de lecture 2013

Note de lecture : « Permanent Error » (Pieter Hugo)

Quarante-cinq photos intenses des lieux et des êtres d’Agbobloshie, l’immense décharge d’ordinateurs du Ghana.

xxx

Permanent Error

Publié en 2011, cet album du photographe sud-africain Pieter Hugo regroupe 45 clichés pleine page tous réalisés à la gigantesque décharge d’Agbobloshie, au Ghana, l’une des plus grandes d’Afrique et du monde en ce qui concerne les matériels électroniques usagés…

Associant des objets, des espaces et des personnes, sur lesquelles se voient à l’œil nu du photographe, c’est le cas de le dire, les dégâts occasionnés par les innombrables substances librement relâchées dans cet endroit qui n’est pas, hélas, hors du monde, et s’affirme ici bien digne de l’enfer de Dante.

Accompagné d’un bref et saisissant avant-propos de Federica Angelucci (« Harvest« ), qui associe en grinçant l’acte de « moissonner » réalisé par les écumeurs de la décharge, et la faux de la mort qui les guette plus encore de ce fait, et par une songeuse et angoissée postface de Jim Puckett (« A Place Called Away« ) qui tente de décrire et d’expliquer la possibilité de l’existence de cette île niant notre humanité.

xxx

Un livre qui résonne bien entendu avec les excellents « Corps à l’écart » d’Elisabetta Bucciarelli et « La pièce d’or » de Ken Bugul.

Un livre magnifique, fort en images comme en sens, qui peut s’acheter chez Charybde, ici.

xxx

permerror12

À propos de Hugues

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :