☀︎
Notes de lecture 2012

Note de lecture : « Les péchés de nos pères » (Lewis Shiner)

Thriller époustouflant sur la ségrégation raciale aux États-Unis et hommage éclatant à la culture afro-américaine.

xxx

les péchés de nos pères

xxx

Pionnier et vétéran du cyberpunk sophistiqué dans les années 80, avec les remarquables « En des cités désertes » ou « Frontera », explorateur impressionnant de la création musicale rock dans « Slam » ou « Fugues », Lewis Shiner démontre avec ce roman de 2008 (traduit en français fin 2011 par Fabrice Pointeau chez Sonatine) que l’on peut écrire des thrillers réellement sérieux et passionnants sans recourir à l’artillerie usuelle des « complots » toujours hélas davantage frelatée (avec d’heureuses exceptions telles ceux d’Antoine Bello).

xxx

Michael, dessinateur de BD de Dallas (Texas), se rend au chevet de son père, ingénieur de BTP retraité, en phase terminale d’un cancer des poumons à Durham (Caroline du Nord). En quelques jours, il va élucider le mystère de sa naissance, qui le hantait depuis toujours – et opérer un exceptionnel retour sur l’époque de cette naissance, à savoir la fin des années 60 et le début des années 70, lorsque la ségrégation raciale et les lois scélérates des états du Sud américain étaient enfin ébranlées, et que les organisations racistes, avec leur pouvoir économique et corrupteur, menaient un très efficace combat retardateur sur ces sujets (la loi de Virginie interdisant le mariage interracial ne sera abolie, il faut s’en souvenir, qu’en 1967 – arrêt Loving vs. Virginia – et l’Alabama et la Caroline du Sud ne modifieront leurs constitutions sur ce sujet qu’en 1998 et 2000…).

xxx

blackwhite

« En août, à Miami, Nixon a conclu un arrangement avec Strom Thurmond. Thurmond lui offre les électeurs blancs du Sud, et Nixon laisse tomber l’intégration des Noirs.
– Ce n’est pas possible. Nixon est un escroc et un raté. Le monde entier le sait. Il ne peut pas être élu.
– Vous avez vu King et Kennedy se faire descendre, les flics de Miami et de Chicago péter les plombs sans même se faire taper sur les doigts, les soldats noirs revenir chaque jour dans des cercueils d’Asie du Sud-Est, et vous me dites que Nixon ne peut pas être élu ? L’été de l’amour est terminé, mon vieux. C’était un accident. Un contretemps. L’homme blanc s’est laissé distraire, il a desserré la vis un moment, mais maintenant il va la resserrer. »

xxx

Passionnant de bout en bout, riche en rebondissements d’une construction très sobre, ce roman rappelle avec force, si besoin en était, que certains combats ne sont jamais vraiment terminés…

Pour lire un bon entretien sur le blog de Jacques Teissier, c’est ici.

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est .

xxx

lewis_shiner-copie-1

À propos de Hugues

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :