☀︎
Notes de lecture 2014

Note de lecture : « Mythographes » (Hanno Millesi)

La fabrique de l’histoire, science et divertissement, comme course de côte et drame policier.

Mythographes

Publié en 2005, traduit en français en 2013 chez l’éditeur lorrain Absalon par Valérie de Daran, le troisième roman de l’historien d’art et artiste autrichien Hanno Millesi réussit un coup de maître en associant très étroitement deux parcours de lecture pourtant a priori fort différents.

Le narrateur, un historien autrichien, confirmé mais obscur, confronté à un collègue plus jeune mais devenu rapidement coqueluche du milieu médiatique et universitaire, se remémore, sur le seuil de l’appartement où habite cet Allmeyer qu’il est venu tuer, comment l’amusement vaguement condescendant des débuts a peu à peu fait place, chez lui, à l’incrédulité, à la gêne, au ressentiment, puis enfin à la haine déterminée. Usant à merveille de toutes les ressources de l’ironie du narrateur vis-à-vis de lui-même dans ce récit presque policier de filature, de choix de l’arme, de préparation de l’attentat meurtrier, et de rappel des mobiles et des circonstances, Hanno Millesi joue subtilement des codes du polar pour y tisser un tout autre objet littéraire.

Engelbert_Dollfuss

La haine qui s’est développée au fil du temps en volonté de tuer n’est en effet ni innocente, ni fortuite, et convie le lecteur, autrichien bien entendu mais pas du tout uniquement, à une descente passionnante dans l’enfer des motivations de la recherche historique : la période étudiée par les deux historiens est en effet celle de l’entre-deux-guerres, et de la lutte entre nazis, communistes, socio-démocrates et catholiques conservateurs qui, avec Dollfuss d’abord, basculeront dans ce régime bien particulier que fut l’austro-fascisme, anti-nazi, ultra-patriotique, extrêmement conservateur, corporatiste, allié solide du fascisme italien, et instigateur d’un véritable État catholique, entre 1932 et l’Anschluss de 1938. Cette période, dépeinte par le chercheur le plus âgé comme vouée au silence, au faible intérêt, à l’ennui, période historique qui n’est pas officiellement tabou mais qu’il est inutile d’étudier scientifiquement en détail, est précisément celle qu’une chape recouvre, dans un pays qui encore aujourd’hui (il n’est pas le seul) a beaucoup de mal à regarder son passé le plus sombre en face. Dès lors, la popularité d’Allmeyer, même si cela échappe en partie, ironiquement, au narrateur – que ce succès non mérité au vu des qualités historiographiques du travail, met en rage -, est bien liée en grande partie à sa manière de « mythographier » cette période, en en extrayant des anecdotes, des historiettes, des flashes ponctuels, permettant d’y introduire un semblant de lumière et donc d’honnêteté, tout en se gardant bien d’une véritable analyse fouillée. Une conception nouvelle, agréable, de « l’histoire distrayant le présent » s’oppose ainsi à celle désormais peut-être dangereuse, mais surtout insuffisamment « vendeuse », de « l’histoire éclairant le futur ».

Bundesarchiv_Bild_102-00842A,_Wien,_Aufmarsch_der_Heimwehren

Bien au-delà de l’Autriche, et avec un humour glacial, Hanno Millesi nous renvoie au rôle de l’histoire-science par rapport à celle du mythe utilitaire forgé ex-post dans le consensus relatif, à la manière dont se fabrique l’Histoire, ici et maintenant, pas uniquement par les vainqueurs, mais aussi par ceux qui préfèrent, au fond, l’ignorer, et la recouvrir de masques colorés bien pratiques, et nous donne ainsi un roman extrêmement stimulant, et hélas terriblement universel.

Ce qu’en dit notre confrère de la librairie Ptyx à Ixelles (Belgique), c’est ici. Ce qu’en dit l’Anagnoste, c’est . Et pour acheter, le livre chez Charybde, voici le lien.

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Discussion

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Note de lecture : « Le sauvetage  (Bruce Bégout) | «Charybde 27 : le Blog - 8 septembre 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :