☀︎
Notes de lecture 2011

Note de lecture : « Toi aussi, tu as des armes ! – Poésie et politique » (Collectif)

Neuf textes incluant deux excellents essais historico-critiques, et trois vraies bombes littéraires !

Toi_aussi_tu_as_des_armes_Poesie_et_politique 3

Cette publication de 2011 des précieuses éditions La Fabrique rassemble neuf textes, allant chacun d’une dizaine à une trentaine de pages, et ainsi neuf manières d’aborder le lien entre poésie et politique.

« Ce livre, où il est question de poésie, réunit des écrivains qui ont en commun de ne pas trop aimer qu’on les traite de poètes. Elles et ils ne tiennent pas non plus à ce que leur travail d’écriture soit qualifié de poésie. (…) Dans une grande diversité – dont ce livre rend compte -, leur écriture est hantée par la politique, bien que celle-ci soit rarement le thème dominant de leur travail. (…) La poésie telle qu’ils l’envisagent est une opération pratique, concrète, où l’on ne se raconte pas d’histoires et où l’on pense l’art comme un acte – individuel, certes – mais aussi comme un lieu public, une scène ouverte. »

Avec « L’action solitaire du poème », Jean-Christophe Bailly propose un remarquable texte théorique, où l’on parcourt Mallarmé, Rimbaud, Goethe, Celan, Pound, ou encore Mahmoud Darwich, bien sûr. « Le poème qui laisse entrer en lui la rumeur de l’Histoire ne peut jamais le faire gratuitement et sans risque ».

Avec « Opacité critique », Jean-Marie Gleize nous convie à un tour d’horizon de la manière dont les successeurs des poètes engagés de la génération 1970 travaillent aujourd’hui. « Une certaine négation de la politique par la poésie est politique. Surtout si l’on veut bien admettre par ailleurs cette pratique de l’écriture de poésie comme négation endurante de « la » poésie : aucun message achevé, refus de la revendication, maintien à hauteur d’énigme, réalisme radical. »

Avec « Actions politiques / Actions littéraires », Christophe Hanna décortique magistralement les implications de la métaphore d’une « bombe littéraire », tandis qu’avec « De quelques points d’intersection », Yves Pagès décrypte le rôle de la mémoire des mots dans la construction d’une identité politique, que Véronique Pittolo, dans « POPOPA – Poésie, politique & Sarah Palin », convoquant Robespierre et Spinoza, relit le storytelling des acteurs politiques contemporains à l’aune de leur poésie absente, et qu’enfin Manuel Joseph, avec « Corps de grève », lie habilement les pieds écrasés d’un ouvrier accidenté du travail aux morts en prison de prisonniers politiques.

Moins théoriques mais extrêmement percutants, les trois textes les plus enthousiasmants du recueil sont « Astronomiques assertions » de Nathalie Quintane, splendide échafaudage sur une relecture moderne des prophéties de Nostradamus, « Toi aussi, tu as des armes, essaie de t’en souvenir » de Hugues Jallon, fantastique reconstruction du parcours de Michel Frois, gourou militaire contre-insurrectionnel puis patronal, et enfin, « Toi aussi, tu as (encore) des armes ? » de Jacques-Henri Michot, qui tente une passionnante élucidation de la phrase du « Journal » de Kafka qui sert de titre à l’ensemble de ce recueil, grâce notamment à une lecture rusée de Harold Pinter, Leslie Kaplan ou Roland Barthes.

« 1.5.8. Écrire ne me semble pas être noter, sous figure plus ou moins nubileuse, un genre de Weltanschauung.
1.5.9. Oui mais à la longue, dit-on, cela fait un genre de nuage, qui fait un genre de Weltanschauung (ou alors comme pour Françoise Sagan : une petite musique).
1.5.9.1. I am not Françoise Sagan. »
(Nathalie Quintane)

« la Biennale de l’équipement électrique, porte de Versailles
paralysée par la grève générale
la France se désagrège, dit-il
le pays tourne à l’envers, répète-t-il
enrageant du silence patronal
qui n’arrive pas à se faire entendre
(force muette, dans l’adversité ne préférant pas, vraiment pas, dépêchant ses miliciens équipés de barre de fer à la sortie des usines) »
(Hugues Jallon)

Un recueil précieux sur un thème ô combien passionnant.

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

(Photo illustrant l’article à propos  de cet ouvrage sur nonfiction.fr)

toi aussi 2

À propos de Hugues

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :