☀︎
Notes de lecture 2013

Note de lecture : « Exemplaire de démonstration » (Philippe Vasset)

Roman puissant, enjoué et glaçant, sur la mort industriellement inéluctable de la création.

Exemplaire de démonstration

Publié en 2003, le premier roman de Philippe Vasset, à l’époque connu uniquement au sein de l’univers feutré des journalistes spécialisés en intelligence économique, frappait d’emblée par sa cohérence minutieuse, son ambition fondamentale fort habilement enveloppée dans une belle apparence de dilettantisme, et sa qualité d’écriture légèrement vertigineuse.

Preuve présentée en abyme, indiquée clairement dès le titre, cet « Exemplaire de démonstration » est le roman d’une quête archétypale, mettant en scène un « héros », ingénieur spécialisé dans l’industrie minière et l’Afrique, apprenant par hasard l’existence d’un sublime McGuffin (« objet de la quête »), le ScriptGenerator©®™, produit absolument secret destiné à industrialiser définitivement les activités de création, en s’affranchissant du caractère financièrement bien peu productif des « artistes », et des « péripéties » nombreuses, même si elles sont condensées avec subtilité en 140 pages, des trafics incessants d’un port africain aux officines de trading londoniennes, des diamantaires d’Anvers aux halls zenifiés des hôtels montagnards suisses.

Évoquant déjà avec bonheur des développements littéraires ultérieurs, que ce soient les arcanes lucides et glacés du Hugues Jallon de « La base » (2004) ou du « Début de quelque chose » (2011), l’élégante et rude vérité au sein des clichés mondialisés du Paolo Bacigalupi de « La fille automate » (2009), ou encore le calme sibyllin de ceux qui vont gagner quoiqu’il arrive du Nick Barlay de « La femme d’un homme qui » (2011), impressionnant de maîtrise logicielle de bout en bout, Philippe Vasset déroule avec brio et intelligence son terrifiant argumentaire commercial.

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

Et le cas échéant aussi, chez Charybde : « La base », « Le début de quelque chose », « La fille automate » et « La femme d’un homme qui ».

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :