☀︎
Notes de lecture 2014

Note de lecture : « Le trône de fer – 11 – Les sables de Dorne » (George R. R. Martin)

Un deuxième tome de « transition » qui s’enlise.

Image

Publié en 2005, traduit en français en 2006 par Jean Sola chez Pygmalion, ce onzième tome « français » du « Trône de Fer » est le deuxième du découpage en trois parties du « A Feast for Crows » original de George R.R. Martin.

Malheureusement les choix de structure du récit déjà à l’œuvre dans le tome précédent, « Le chaos », et la poursuite de cette espèce de longue « pause » dans le récit d’ensemble rendent à nouveau la narration bien fastidieuse…

Cersei s’enferre dans des machinations qui la dépassent et démontre une absence de sens politique et de vision qui, même venant d’elle, finit par surprendre le lecteur, et ouvre au passage la porte à un renouveau religieux dont on devine qu’il aura tout pour elle (et sans doute pas seulement pour elle) d’une boîte de Pandore. Brienne erre un peu au hasard dans la campagne, règle quelques vieux comptes, et s’ennuie au total presque autant que le lecteur. Le baby-sitting aggravé continue aux Eyrié. Ariane Martell, l’héritière de Dorne, complote à la petite semaine. Jaime apprend à combattre avec la main gauche, mais on subodore qu’il va en avoir pour un moment, s’il y arrive, le pauvre. Et enfin, Euron Greyjoy nous montre qu’il ne craint pas la mégalomanie.

Bref, vivement que ça reparte, parce que là… le pensum, quand même.

Mais comme il faut garder l’espoir, pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :